Trail Glazig (54km 1547mD+)

Trail Glazig (54km 1547mD+)

En résumé : énormément de vent, de pluie, beaucoup de cascades dans la boue avec une veste imper déchirée …mais quand même du plaisir à avoir terminé cette course dans des conditions dantesques avec à la clé encore un week-end sympa partagé avec des amis !

(Crédit Trailer d

(Crédit Trailer d’Armor)

Dimanche 6h – St Brieuc. j »essaie de ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller les filles inscrites sur le 25km (Petit défi). 25 minutes de route, il pleut, il y a plus de vent que la veille, la météo s’annonce exécrable, les chemins couverts de boue !
Arrivé à Plourhan, je reste dans la voiture car j’ai froid et il pleut toujours. Je finis par partir m’échauffer 15′ et me positionne devant la ligne de départ. J’ai déjà mal aux cuisses, la bière de la veille, le froid ? Allez, on va essayer de ne pas traîner : 5h de course et un top 25 malgré le niveau; les objectifs sont fixés. La météo ne se prête pas à une longue ballade bucolique alors le mode guerrier est enclenché.

Malgré une allure plus modérée que l’année dernière, je peine un peu plus à suivre le rythme imposé devant. Le circuit est rendu plus technique avec la pluie, le terrain est très glissant.
Au km 33 environ, comme annoncé sur le plan de course, je rentre dans la buse sous la route avec appréhension car le niveau d’eau a grimpé. Je ne réfléchis pas longtemps, je marche, j’ai de l’eau presque jusqu’à la taille, je suis congelé ! 100-150m là-dessous avec une portion très étroite puis c’est reparti pour un tour de montagnes russes boueuses. Mon allure faiblit, je perds encore des places mais il m’est impossible de forcer plus. Finalement je susisbien content de croiser sur le parcours à plusieurs endroits les coureurs du 25 pour me rebooster.
Ma course devient un vrai calvaire après le 40ième km, j’ai du mal à avancer, je suis frigorifié et trempé. Je garde les 5h en ligne de mire puis je laisse tomber l’objectif. Je suis déjà content de boucler le Glazig parmi les 70% de finishers…une hécatombe.

J’ai eu très froid, je n’ai jamais été aussi trempé et je ne suis jamais autant tombé sur une course ! mais je crois que je vais en redemander ! La mer déchaînée sur la côte avec la couleur du ciel nous a proposé un paysage et un spectacle magnifique !

Trail Glazig (54km 1547mD+)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *